Skip to main content

Virtru lève $60 millions pour sa croissance

Virtru Financement 2022 Série C

Au nom de toute l’équipe de Virtru, je suis ravi de vous annoncer la levée de fonds de $60 millions destinée à financer la croissance de Virtru et menée par ICONIQ Growth et Foundry Capital, avec la participation de Tiger Global, MC2, Bessemer Venture Partners et nos investisseurs existants. Ce sont des investisseurs de renomée mondiale, et je leur suis reconnaissant d’avoir fait confiance à Virtru. Je suis également reconnaissant envers nos fantastiques employés qui nous ont soutenus jusqu’à présent dans notre parcours et redevable à nos plus de 7 000 clients sans qui rien de tout cela ne serait possible.

S’agissant de cette étape importante, il est important de reconnaître que la mobilisation de capitaux n’est qu’un moyen d’atteindre une fin. Cela nous fournit les ressources nécessaires pour recruter beaucoup plus d’employés talentueux. Cela nous permet d’accélérer l’innovation et d’introduire plusieurs nouveaux produits. Cela rend possible l’augmentation des investissements dans les ventes, le marketing et le succès des clients. Tout cela, nous le ferons de manière forte dans les mois et les années à venir.

En outre, il est également important de reconnaître qu’une levée de fonds comme celle-ci valide les progrès impressionnants que nous avons déjà réalisés pour résoudre l’un des problèmes les plus critiques auxquels le monde est confronté aujourd’hui.

A quel problème s’attaque-t-on ? C’est le fondamental manque de respect des données qui n’est que trop courant dans l’économie numérique moderne. Respect des données ? Je comprends que cela puisse sembler un peu ésotérique, mais considérez ce qui suit : le mot respect est défini comme « le respect dû aux droits, aux sentiments et aux souhaits des autres ». Tragiquement, la croissance exponentielle des violations ainsi que du partage et de la réutilisation non autorisés des données au cours de la dernière décennie est la preuve indéniable que les données n’ont pas encore obtenu le respect qu’elles méritent.

Comment avons-nous compris ce problème ? Will, mon co-fondateur et frère, et moi avons tous deux eu des carrières antérieures au sein du gouvernement des États-Unis. J’ai travaillé à la Maison Blanche en tant que conseiller principal en politique technologique et j’étais dans l’aile ouest le 11 septembre. Will a travaillé dans la communauté nationale du renseignement, a courageusement servi son pays en Irak, puis a inventé le format de données confiance [TDF] en 2009 alors qu’il travaillait à la NSA. Collectivement, nos expériences nous ont permis de voir et de comprendre les problèmes du monde réel qui surviennent lorsque des personnes sont obligées de partager des données sensibles sans contrôles appropriés ou refusent de partager des données avec des collaborateurs parce que ces contrôles appropriés ne sont justement pas disponibles.

Pourquoi avons-nous créé cette entreprise ? Nous l’avons fait pour une raison simple : permettre aux personnes et aux organisations de toutes tailles de partager facilement des données afin qu’elles puissent collaborer et innover sans sacrifier la confidentialité et la sécurité.

Comment avons-nous innové et apporté de la valeur aux clients ? Nous avons tiré parti de la norme ouverte TDF, devenue un standard, pour développer un portefeuille de produits d’accès aux données dans un cadre Zero Trust qui offrent aux utilisateurs un moyen remarquablement simple de protéger et de contrôler les données sensibles et où et comment elles peuvent être partagées.

Qu’avons-nous accompli jusqu’à présent ? Nos produits ont désormais protégé plus d’un milliard d’actifs sensibles au service de plus de 10 millions d’utilisateurs et de 7 000 entreprises. Nous avons établi un partenariat stratégique et efficace avec Google, le plus grand fournisseur mondial d’outils de productivité basés sur le cloud. Nous avons déployé notre framework Zero Trust dans de nombreux organismes du gouvernement fédéral aux Etats-Unis. Nous avons vu l’utilisation des produits Virtru augmenter d’un facteur 3,5 pendant la COVID, car les migrations vers le cloud se sont accélérées, les périmètres informatiques traditionnels se sont évaporés et le flux de données commerciales sensibles est devenu fondamentalement distribué.

Où irons-nous à présent ? Nous allons être le pilier « centré sur les données » pour la sécurité Zero Trust. Cela dit, nous apprécions profondément que la sécurité Zero Trust ne soit pas une destination, mais plutôt un voyage. Et nous savons que le voyage commence par un ensemble de principes, de technologies et de politiques qui vont des réseaux aux terminaux, en passant par les identités, les applications et, en fait, ce qui compte le plus : les données. Quel que soit l’endroit où les organisations choisissent de commencer leur voyage, nous nous engageons à les aider à réaliser pleinement la promesse de la sécurité Zero Trust en offrant un moyen simple de contrôler les données sensibles entrant et sortant de l’entreprise. Alors que de plus en plus de pays migrent vers des modèles de cybersécurité Zero Trust, nous avons l’intention de faire du format de données confiance [TDF] la norme ouverte, open source, pour le partage et la protection des données sensibles.

En effet, aujourd’hui est une journée passionnante pour Virtru. Et même si je ne peux pas prédire l’avenir, je sais ceci à propos du présent. Les périmètres informatiques traditionnels se sont évaporés tandis que les cybermenaces ont connu une croissance exponentielle. Notre économie transformée numériquement fonctionne désormais dans un monde natif du cloud. Les personnes, les employés et les appareils sont d’abord mobiles et l’entreprise elle-même est fondamentalement distribuée. Par-dessus tout, je sais que les données sont devenues la ressource la plus précieuse au monde, et il est temps que nous les respections en tant que telles.

Respectez les personnes, respectez les données.

Chez Virtru, c’est notre mission depuis une décennie. Et bien que nous ayons fait de grands progrès, nous ne faisons que commencer.


Aller plus loin