Guide

Mise en place de workflows numériques en conformité avec le RGPD pour les prestataires de soins de santé

Reflétant la tendance du travail à distance adoptée par d’autres secteurs, les workflows numériques du domaine numérique facilitent la coordination des soins entre équipes de prestataires de soins de santé décentralisées ainsi que l’interaction avec leurs patients, ce qui se traduit par de meilleurs résultats. Toutefois, cette tendance compromet considérablement la confidentialité des patients. Les environnements cloud multiples utilisés pour les prestations de soins de santé numériques exposent les informations de santé protégées (PHI) à des risques. Il en résulte des préoccupations en ce qui concerne la confidentialité des patients et le respect des réglementations.

Les exigences des organisations de santé modernes révèlent les faiblesses des approches traditionnelles en matière de protection des données tout au long du parcours de soins. Ce guide vous offre l’analyse d’un scénario fictif fondé sur des cas d’utilisation réels dans le domaine médical. Il identifie les principales difficultés rencontrées avec les méthodes traditionnelles de protection des données. Il dévoile également la manière dont les protections centrées sur les données et les utilisateurs aident à accélérer les prestations de soins de santé pour optimiser les résultats et garantir la confidentialité tout comme la conformité des données des patients.

Ce que vous découvrirez:

  • Comment les progrès en matière de technologies médicales et de systèmes d’information modernes ont permis de faire évoluer le secteur de la santé, notamment en ce qui concerne la conformité au RGPD.
  • En quoi les approches traditionnelles de protection des informations de santé protégées ont tendance à interférer avec les prestations de soins, à détériorer les relations avec les patients et peuvent avoir un impact négatif sur les résultats.
  • Comment les protections de Virtru, centrées sur les données et les utilisateurs, permettent aux prestataires de soins, aux patients et au personnel de santé de partager en toute sécurité les informations de santé protégées des patients, de coordonner les soins et, par conséquent, d’améliorer les prestations.